Le road trip de Joana & Eric
Marseille
118 km
2 jours
Rustrel
1
Rencontres magiques
5
Moments mémorables
6
Lieux extraordinaires

Je crois bien que l’on saute sur chaque excuse pour grimper dans le van et tailler la route.

L’autre jour une amie nous appelle et nous demande si l’on serait disponible pour l’aider à emménager dans le Gard.

Ni une, ni deux, bye bye Marseille, on saute dans Toaster, un vendredi bien sur, en plein chassé croisé des vacances bien sur, autant dire que nous ne sommes pas seuls sur l’Autoroute du Soleil, un 28 juillet, il fallait si attendre.

 

Comme souvent, nous n’avons pas trop planifié notre petit trip. Samedi en fin d’après midi, le déménagement terminé, la « vraie » route se profile enfin. Un week end dépaysement qui fait du bien.

 

Jour 1 – 29 Juillet

PONT SAINT ESPRIT

Une fois de plus nous prenons la route un peu tard, et le village de Pont Saint Esprit, sera le premier village paisible de ces deux jours. Impossible d’y passer sans emprunter son fameux pont historique et le nouveau (juste en face) histoire de varier les points de vues.

 

MORNAS

Mais c’est à Mornas dans le Vaucluse, que nous avons vraiment pris le temps de nous balader avec et sans Toaster dans les petites rues et de monter jusqu’à la forteresse qui surplombe le village médiéval.

Perchée en haut d’une falaise, celle-ci offre une vue magnifique sur le Mont-Ventoux, les Dentelles de Montmirail, la vallée du Rhône et son fleuve.

 

MUSEE MÉMOIRE DE LA RN7 à PIOLENC

Empruntant un petit bout de notre Route 66 à nous, c’est à dire la RN7, nous voulions absolument visiter le musée qui lui est totalement dédié. Un incontournable pour les « Amoureux de l’automobile et de la vie autour de la Nationale 7 ».

Mais nous nous sommes un peu trop attardés à contempler la vue et malheureusement, nous avons dû nous contenter d’une photo avec Toaster. Les anecdotes de cette route mythique des vacances seront pour une prochaine fois. (Une autre excuse pour reprendre la route…)

 

SUR LA ROUTE

La route se poursuit, bientôt 19h le soleil dans le dos, se fait plus bas. Nous traversons quelques villages et de nombreuses vignes, avec en ligne de mire notre point d’arrivé pour ce soir : le Mont Ventoux

 

MONT VENTOUX

Pour nous Ventoux, rime avec vélos, côte difficile et donc gros dénivelé… Honnêtement nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre avec Toaster.

Certes il y a quelques semaines, il s’est rendu dans les Alpes mais l’ascension de ce sommet était pour nous un mystère.

Contre toutes attentes, une fois de plus, il a su faire preuve de bravoure. Arrivés par le village de Malaucène, Toaster a eu droit à 21km de montée non stop, 1535m de dénivellation à 7,24% en moyenne, avec un maximum de 11%.

Autant dire, que nous ne voyons plus les cyclistes du Mont Ventoux de la même façon. Un exploit sportif qui vaut le coût tant la montée est magnifique.

20h30 L’arrivée au sommet est un cadeau.

Haut de ses 1912m, le panorama qu’il offre sur la Vallée du Rhône, les Baronnies et le plateau du Vaucluse, en fait un des plus vaste d’Europe. Et en plus nous avons vu quelques chamois, incroyable!

 

Étonnamment, Il y a pleins d’endroits où l’on peut se poser pour la nuit, d’ailleurs quelques uns sont référencés sur l’application Park4Night.

Ce soir, entourés de sapin et de lavandes sauvages, notre spot nous offrira un coucher de soleil flamboyant sur le Géant de Provence.

 

 

 

Jour 2 – 30 Juillet

GOOD MORNING

Réveil tout doux face au Ventoux.

Le petit déjeuné avalé, nous nous apprêtons à récupérer la route principale, quand on voit passer plusieurs coureurs… Une course à pied Bedoin / Sommet du Ventoux nous empêche de nous remettre en chemin. Bloqués quelques heures, ce fut l’occasion de discuter avec le propriétaire d’une belle Alfa Romeo GTV et de profiter encore un moment de la vue.

 

EN PASSANT PAR SAULT

12h La course est finie, nous pouvons enfin nous mettre en route. Une route sinueuse, où les motards et cyclistes du dimanche se sont donnés rendez vous et prennent un malin plaisir à couper les virages… Méfiance donc !

Et ce jusqu’au village de Sault où les champs de lavandes étaient encore pour la plupart en fleurs.

Un régal pour les yeux !

Obligés de s’arrêter et de profiter de toutes ces senteurs, nous n’avons pas pu résister. Visiblement, nous n’étions pas les seuls en ce dimanche sur la route de la lavande, le village affichait complet.

 

 

COLORADO PROVENCAL RUSTREL

Après le sommet pelé du Ventoux, les lavandes de Sault, le voyage et les paysages s’enchainent.

Nous voilà arrivés au Colorado.

Anciennes exploitations d’ocres, le Colorado Provençal de Rustrel est un site bien que semi-naturel, tout à fait surprenant, qui nous a rappeler quelques souvenirs de l’Ouest Américain.

 

Malheureusement, une partie du site était fermée en raison des risques incendies mais la ballade au milieu de ces roches rouges, nous a rappelé à quel point notre Provence était belle et diverse.

Petite info l’accès au parking nous a couté 5euros en combi. Mais le tarif est de 8euros pour les camping cars et si vous souhaitez y passer la nuit il faudra rajouter 4euros !

 

 

EN RETOURNANT SUR MARSEIILLE

La fin du week end approche et il nous faudrait plus de temps pour apprécier chaque endroit.

Passés rapidement à Lourmarin, le village bien que touristique semble paisible et hors du temps.

De même que son appellation « Plus beau village de France » nous parait mérité ! Château, vieilles pierres… il y a de quoi être séduit.

 

 

 

Marseille se rapproche, vignes, champs de tournesols, on aimerait que la route ne s’arrête jamais…

Vous aimerez aussi
Tous les road trips