Le road trip de Joana & Eric
Marseille
640 km
6 jours
Valensole
5
Rencontres magiques
7
Moments mémorables
6
Lieux extraordinaires

JOUR 1

Marseille – Valensole

Ah la Provence, il y a tant à explorer si près de chez nous.

Valensole est à seulement 1h de Marseille et la période de floraison de – comme on l’appelle ici – « l’or bleu » était à son maximum début juillet. Toutes les excuses étaient donc bonnes pour sillonner la route de la lavande avant que celle-ci ne soit coupée et organiser un petit road trip jusque dans les Alpes avec notre combi « Toaster ».

 

Ce lundi-là, nous devions partir un peu plus tôt, mais comme toujours il y a tout le temps quelque chose à vérifier sur le van et le temps file à une vitesse folle.

Résultat, nous avons pris la route vers 17H, heureusement qu’en été les jours sont longs, car en partant à cette heure-ci nous étions bons pour quelques bouchons, le tout sans clim et sous une chaleur écrasante… Mais ce n’est pas grave, on s’en va jouer les touristes dans notre propre région !

 

Une fois les grands axes quittés, Toaster retrouve sa vitesse de croisière qui, pour son âge, est tout à fait honorable.

Les routes deviennent plus étroites et plus sinueuses, quelques petits champs de lavandes nous font comprendre que nous arrivons bientôt.

Le fameux et si populaire plateau de Valensole, n’est plus très loin.

Plus de doute, nous y sommes, le « bleu lavande » s’étale à perte de vue ! « On s’arrête ? »

Visiblement nous ne sommes pas les seuls.

Victime de son succès, une armada de touristes étrangers prennent la pause. Les appareils photos et les drones quadrillent la zone.

« Bon, on repart ? »

On décide de se perdre un peu, s’éloigner de cette foule, de rouler encore et de trouver notre petit coin à nous, loin de toute cette frénésie que la plante suscite, au calme.

Le soleil est de plus en plus bas et la lumière devient sublime.

Nous ne savons pas encore où nous allons passer la nuit, mais ce n’est pas grave, de toute façon nous pouvons nous poser presque partout avec le combi.

 

Qu’est-ce que l’on aime les couchers de soleil…

Celui-ci, au-dessus des champs de lavandes en fleurs et de ces grands horizons était magique, voire irréel…

Une belle image parfumée de la Provence, comme nous l’aimons.

 

Profiter du moment, voilà ce qui pourrait être la définition de la vie en van.

 

Le soleil disparaît, il est temps de trouver un spot pour la nuit. Comme à notre habitude, nous trouvons un endroit paisible au détour d’une petite route.

Cette nuit-là, nous aurons pour voisines quelques ruches, de quoi avoir du miel frais pour le petit déjeuner (non, promis nous n’avons touché à rien) !

 

 

JOUR 2

Valensole – Gorges du Verdon

La nuit fut fraîche, mais bonne, le soleil pointe le bout de son nez et en quelques minutes, la chaleur de l’été est à nouveau là.

Table et chaise pliante, réchaud, popote… un thé plus tard, on remballe nos affaires. Un rituel voire une gymnastique bien rodée, rien ne doit laisser de traces de notre passage et rien ne doit traîner dans le van.

 

Programme de la matinée : se perdre dans les champs de lavandes (encore) et les champs de tournesols pour une explosion de couleurs… et bien sûr, gouter à quelques gourmandises locales !

 

Toaster ne passe pas inaperçu et alors que Joana est encore dans le van, quelques touristes Américains, Russes et Asiatiques improvisent une séance photo. Quel charmeur celui là !

« Pour midi nous prenons la direction du Lac de Sainte-Croix. Un peu de fraîcheur ne se refuse pas. »

Nous passons par le joli village de Riez pour arriver enfin au lac le temps d’un pique-nique et d’une baignade. Entre temps, un camping-cariste installé au camping municipal (à quelques mètres du bord du lac) vient à notre rencontre, amusé par le combi. Une discussion sur les voyages durant la route s’engage alors !

C’est ça aussi la vie sur la route : les rencontres et le partage…

Les changements de décors s’enchaînent, de même que les petits villages que nous traversons, comme Moustiers-Sainte-Marie ou Aiguines avec sa magnifique vue.

Les montagnes se profilent et nous empruntons les routes sinueuses des Gorges du Verdon, prenons de la hauteur et découvrons à chaque virage une nouvelle vue hallucinante de ce canyon.

On entamera au détour d’un virage une discussion avec un vacancier allemand au volant d’un rare VW T3 avec cellule Karmann, et on est forcément jaloux de tout cet espace. 🙂

 

La route se poursuit. Le temps défile et nous croisons de moins en moins de monde sur notre chemin. Il faut dire qu’en voulant absolument emprunter les petites routes, celles-ci sont beaucoup moins fréquentées, mais cela nous va très bien…

 

Comme chaque soir, se pose la question du spot pour la nuit.

Finalement au énième virage, nous trouvons un coin calme à l’abri des sapins.

 

 

JOUR 3

Gorges du Verdon – Isola 2000

Le jour se lève sur notre campement et il est temps de reprendre la route. Une route bercée par la lumière du matin et l’excitation de nouvelles découvertes.

 

Sur le chemin nous passons par le village médiéval d’Entrevaux et son impressionnante Forteresse Vauban. Une pause s’impose pour admirer le travail fourni à l’époque. Et il faut encore du courage aujourd’hui pour monter tout en haut…

 

 

Les Alpes de Haute Provence sont définitivement pleines de charme.

Notre destination « finale » de cette semaine,Isola 2000, n’est plus très loin.

C’est la première fois que Toaster va enchainer les virages des routes des Alpes. Il a passé toute sa jeunesse à Marseille et depuis la fin de sa restauration au printemps il n’avait pas encore eu l’occasion de se frotter à la montagne bien que nous ayons déjà fait quelques milliers de kilomètres à son bord.

Malgré quelques appréhensions, notre fidèle bolide nous a surpris, et contre toute attente il a grimpé plus facilement… Alors, petit : oui. Vieux : aussi, mais costaud !

Nous n’aurons jamais mis autant de temps pour rejoindre la station, mais quel bonheur de découvrir de nouvelles routes.

 

 

JOUR 4, 5, 6

Trek dans le Mercantour et le Parco delle Alpi Marittime (Italie)

Après la Van Life place au bivouac.

La randonnée, rien de mieux l’été pour échapper à la chaleur et à la foule qui envahit la côte.

Les Alpes du Sud sont un beau terrain de jeu, et 3 jours de randonnée dans de tels paysages valent bien la peine d’abandonner notre petite maison sur roues.

 

Au programme : des lacs, des cols à gravir, une frontière à passer et à repasser, pour une boucle de plusieurs dizaines de kilomètres.

 

 

JOUR 7

Isola 2000 – Italie (via le col de la Lombarde) puis demi-tour et retour à Marseille

Avant de prendre le chemin du retour, nous avons eu envie d’aller un peu plus haut avec le combi. Nous avons donc passé le col de la Lombarde pour une mini escapade en Italie sur une magnifique et tortueuse petite route étroite.

C’est le week-end et les différents lacs sont tous occupés par des campeurs et camping-cars.

 

 

Ça sent bon les vacances, vivement la suite !

 

Vous aimerez aussi
Tous les road trips